Les technosciences peuvent-elles être sous le contrôle des citoyens ? Dans un monde où la technologie et la science semblent aussi obscurs et impénétrables qu’un discours d’économiste, où la méfiance et l’appréhension semble être nos premiers réflexes, où seuls les experts semblent être les mieux placés pour traiter de ces sujets, un scientifique émet une idée à contre-courant : les citoyens peuvent et doivent s’occuper des affaires techniques et scientifiques.

Jacques Testart, biologiste retraité, connu pour avoir conçu le premier bébé éprouvette français “Amandine”, pose une question pour le moins intrigante. Pourquoi les citoyens ne pourraient-ils pas prendre part aux décisions concernant les orientations scientifiques et techniques ?

A l’heure où la défiance envers les nouvelles technologies et la science semble grandissantes, les citoyens, habituellement écartés de ces questions, pourraient selon lui jouer un rôle crucial. Au cours de cet entretien, nous essayerons de comprendre la raison de sa vision critique de ce qu’il nomme les “technosciences” et nous nous plongerons dans le processus de prise de décision citoyen qu’il a aidé à mettre en place : les conventions de citoyens.

Pour plus d’informations concernant les conventions de citoyens :

Livre : “L’Humanitude au pouvoir : Comment les citoyens peuvent décider du bien commun. Jacques Testart.”

Site de l’association Science citoyenne

Site de Jacques Testart


0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Pour poser vos questions, c'est par ici !

En cours d’envoi

Le 4ème singe        /       2013 - 2019

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?